Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 juin 2021 6 05 /06 /juin /2021 18:11

Plusieurs états ex-coloniaux comme l'Allemagne, la France et autres commencent timidement de reconnaitre leurs méfaits lors de la colonisation sanguinaire de leurs colonies africaines. La France l'a fait dernièrement lors de la visite de travail du chef d'état francais EMMANUEL MACRON au Rwanda : "Je viens reconnaître nos responsabilités." Emmanuel Macron a prononcé un discours très attendu, jeudi 27 mai, à l'issue d'une visite au Mémorial du génocide rwandais à Kigali. Le président de la République a affirmé qu'il était du "devoir de la France de regarder l'histoire en face et de reconnaître la part de souffrance qu'elle a imposée au peuple rwandais", vingt-sept ans après le massacre de 800 000 personnes, essentiellement des Tutsi, sous les ordres du gouvernement hutu. Auparavant, le président français a visité le musée retraçant l'histoire du génocide et déposé une gerbe à la mémoire des victimes. 

La nouvelle de la reconnaissance par l’Allemagne du génocide des communautés herero et nama au début du XXe siècle a fait le tour du monde. Pourtant, elle est loin d’apaiser leurs descendants, qui demandent le paiement de véritables “réparations”.

“Nous qualifierons désormais officiellement ces événements pour ce qu’ils sont du point de vue d’aujourd’hui : un génocide.” Plus d’un siècle après l’extermination de plus de 60 000 membres des ethnies herero et nama entre 1904 et 1908, les mots prononcés le 28 mai par le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, ont été qualifiés d’historiques. Ils s’accompagnaient d’une aide financière à la Namibie de plus d’un milliard d’euros, en guise de “geste de reconnaissance des immenses souffrances infligées aux victimes”. Officiellement, la Namibie s’est réjouie de cette avancée, qualifiée de “premier pas dans la bonne direction” par le porte-parole du président namibien, Hage Geingob.

Extermination de la rébellion

Les tribus hereros représentent aujourd’hui environ 7 % de la population namibienne contre 40 % au début du XXe siècle. Privés de leurs terres et de leur bétail, ils s’étaient révoltés en 1904 contre les colons allemands, faisant une centaine de morts parmi ces derniers. Envoyé pour mater la rébellion, le général allemand Lothar von Trotha avait ordonné leur extermination. Les Nama s’étaient soulevés un an plus tard et subirent le même sort.

Au total, au moins 60 000 Herero et environ 10 000 Nama perdirent la vie entre 1904 et 1908. Les forces coloniales allemandes avaient employé des techniques génocidaires : massacres de masse, exil dans le désert, où des milliers d’hommes, femmes et enfants sont morts de soif, et camps de concentration, comme celui tristement célèbre de Shark Island.

Tous les crimes perpetres au Congo - Kinshasa ont ete commis au nom du Roi des Belges. Tromperie, fraude, fourberie, vol, viols, incendie, assassinat, mutilation, razzia, rapports sexuels incestieux forces, crimes contre l'humanite, crimes des masses, genocide sont les seuls intruments politiques de Leopold II, dont il devra repondre un jour a l'autre a la barre d'un tribunal penal colonial. Aujourd'hui; plus que jamais nous nous devons d'oser dire la vérité rien que la vérité concernant la tragédie humaine qui s'evit au Congo-Kinshasa notre pays car certains hauts responsables belges comme Monsieur Louis Michel continue de dissimuler depuis l'an 2001 période du placement au sommet de l'état congolais d'une marionnette; d'un pion en la personne de joseph kabila alias kanambe a la gouverne d'un sous continent qui n'en avait nullement besoin comme le fut a l'époque du Rois Leopold II ou le Congo Kinshasa tout entier était transformé en un camp de concentration; un camp de travail forcé qui permit a la Belgique de s'enrichir sur le sang et la mort a grande échelle des congolais. L'holocauste oubliée et jamais reconnu jusqu'à nos jours par la communauté internationale a savoir la reconnaissance effective du génocide congolais ou plus de 10 millions des congolais sont morts a travers les guerres d'agressions a plusieurs épisodes notamment dans la partie EST du pays remontant ainsi du temps de Leopold II ou plus de 6 millions des congolais sont morts dans les mêmes circonstances mais cette fois-la dans l'indifférence totale de tous parce que la les congolais devraient répondre et payer le prix de l'exploitation de leur pays a travers le pompage ou mieux l'afflux d'extractions de toutes leurs ressources humaines et naturelles de leurs richesses tant du sol que du sous)sol en vue de construire la Belgique qui était vue a l'époque comme leur métropole sanguinaire. Apres la mort de Leopold II; eh bien c'était au tour de la Belgique de pérenniser cette sale besogne d'exploitation illégale et anarchique des richesses du sol et du sous)sol congolais pour le bien d'abord de la Belgique au détriment des bakolomabele et des bakolomboka de manière arbitraire et injustement. Quoi qu'on se le dise; les faits sont la car ils sont palpables mais peu des belges d'aujourd'hui ne voient pas encore ou ne reconnaissent pas encore et continuent de nier toute responsabilité et implication dans la perpétration sanguinaire des crimes odieux commis avant; pendant et après la colonisation du Congo-Kinshasa. Sera-que les congolais d'aujourd'hui n'ont pas le droit ne fus-ce-que d'un grand geste de pardon; d'un mea-culpa ou d'excuse de la part de la Belgique ? Et après que la reconnaissance de ce génocide soit effective; les congolais d'aujourd'hui n'ont -ils pas droit a réparation ou indemnité ? Parce qu'a voir de nos jours; beaucoup se demande si u jour la Belgique pourrait faire demande honorable aux congolais d'aujourd'hui ? car la réparation en soit suppose quoi ? Que les personnes concernées puissent retrouver le sentiment de maitrise de leur vie et établir ou rétablir des nouvelles relations qui pourront être fondées sur le respect; l'égalité; la transparence et la liberté car jusqu'à maintenant c'est le contraire qui se passe. Même en terme d'indemnisation; cela ne constitue pas et ne suffira pas a être considéré comme une forme de réparation en tant que telle. Posons-nous des questions; est-ce-que les Belges d'aujourd'hui voient-ils cela sous ce même angle en terme d'égalité ? C'est-a-dire de traiter d'égale a égale avec les congolais d'aujourd'hui ? Est-ce-que les congolais d'aujourd'hui sont-ils prêts de sortir de cette position ou de cet état de victimisation un jour a l'autre ? Il est urgent qu'on arrête l'effusion de sang ainsi que l'hémorragie de sang des innocents et des victimes d'une justice retardée depuis des lustres par la soidisante communauté internationale car notre pays souffre des affres de la guerre et saigne et donc nous trouvons qu'il est plus que temps de le libérer et de le guérir de l'envoutement dont il est plongé depuis des lustres. Les congolais d'aujourd'hui méritent mieux; notamment avec toutes les ressources naturelles que regorgent leur pays; en vertu de la déclaration sur les droits des peuples autochtones adoptée en septembre 2007 qui dispose de ce qui suit : Les peuples autochtones doivent disposer des véritables moyens ou arsenaux de contrôle sur leur existence; de préserver leurs spécificités et identités culturelles; de vivre a l'abri ou a l'éloignement des discriminations et des menaces de génocide et d'avoir un accès protégé aux terres mabele et aux ressources naturelles qui du reste sont essentielles pour leur bien-être et leur survie. Placer les perspectives économiques avant l'avenir des pays et de leur population est une abomination ou une aberration totale. Le système économique actuel du 21 siècle est inégal et inadéquat dans le sens ou il cherche toujours a enrichir certaines personnes riches en vue d'en appauvrir un grand nombre notamment la classe ouvrière ou moyenne, d'où la nécessité d'une seconde indépendance économique des peuples du monde de disposer de leurs richesses tant du sol que du sous-sol pour qu'il y ait équilibre et stabilité économique pour tous.

AFFAIRE PASSE COLONIAL BELGE : BIENVENU MASSAMBA MP CONSEILLE LES AUTORITES BELGES DE CONSIDERER LA PROPOSITION DE L'EX-DEPUTE FEDERAL BELGE LAURENT LOUIS

Nous sommes ici aujourd'hui pour oser dire la verite, cette verite que la Belgique dissimule depuis des longues annees, cette verite qui est que sous Leopold II, le Congo Kinshasa tout entier était un camp de concentration, un camp de travail forcee qui permit a la famille royale belge mais aussi a la Belgique de s'enrichir sur le sang et la mort des congolais. Jamais sans le congo-kinshasa la Belgique  ne serait devenue une grande puissance mondiale. Jamais sans le congo le Belgique n'aurait pu se developper comme elle l'a fait. Dans tous les magnifiques bâtiments de Bruxelles, c'est le sang des congolais qui coule !

La fortune de la famille saxe cobourg, la famille royale belge, a été en majeure partie constituee sur le pillage a grande echelle du congo Kinshasa et l'exploitation des congolais. Ce n'est pas un crime de l'affirmer, c'est une verite a retabblir !

Et meme si cette verite a souvent été cachee, je n'ai pas peur d'affirmer que c'est également la Belgique qui, soutenu par les USA dans le annees 60, a cree le sida au congo-kinshasa en utilisant les congolais comme des cobayes pour des expériences menees sur le vaccin de la polio, bref nous sommes laa pour demander a la Belgique de reconnaitre ses crimes, pour demander a la communaute internationale de reconnaitre la souffrance du peuple congolais. Presque tous le jours, nous commémorons la Shoas. Il ne se passe pas une semaine sans qu'on parle dans les medias ou la television du calvaire des juifs. La Shoas, c'est 6 millions de morts. C'est l'horreur bien entendu, c'est un crime horrible mais la colonisation belge au congo, c'est plus de 10 millions de morts. Et je ne compte pas les victimes du sida, d'Ebola ou des femmes viollees. 10 millions de morts ! Et pas une ligne dans les manuels d'histoire de nos enfants ! pas un mot !

Les congolais ont-ils moins de valeurs que les juifs ? Non, ils méritent donc d'etre respectees comme eux. Les congolais méritent de voir leur souffrance passee reconnue. Et je l'ai dit, la Belgique doit presenter des excuses formelles et fermes pour les crimes commis au congo-kinshasa, c'est un devoir moral ! Un devoir que le Roi Philippe se doit d'executer car lui seul est mesure de sexcuser au nom du peuple belge et de sa famille !

Mes amis, nous sommes présents ce 26 novembre 2013 pour exiger des excuses mais plus que des mots, ce sont des actions que nous voulons. Nous exigeons que les crimes contre l'humanite auxquels la Belgique participe toujours au Congo-Kinshasa cessent !

Nous commémorons certes les victimes passees mais nous nous mobilisons surtout pour les victimes actuelles, ces victimes du genocide commis a l'est du pays ces dernieres annees, ces femmes victimes de viols horribles mais aussi les victimes de l'immobilisme et de la mauvaise gouvernance du president congolais actuel, marionnette des intérêts financiers et des multinationales occidentales qui dirigent ce "monde du fric a tout prix" !

Pour changer cette realite, il faut changer de politique. Sans un veritable changement au niveau des dirigeants politiques occidentaux, jamais je vous dis bien jamais, le congo-kinshasa ne disposera d'une relle independance. Les pouvoirs en place ont bien trop interet a poursuivre l'exploitation du congo-kinshasa. Les congolais ouu qu'ils se trouvent dans le monde ont donc une mission importante et cruciale a savoir : participer aux changements politiques dans leur pays d'adoption ou d'origine afin de changer le sort du congo-kinshasa.

A la chambre des représentants :

1. vu les nombreux témoignages établissant l'exploitation indigne et les mauvais traitements dont était victime la population congolaise, y compris l'esclavage, la malnutrition, et les mutilations confère affaire des mains coupées avec photos a l'appui; en particulier dans l'industrie du caoutchouc, qui menèrent a un mouvement international de protestation mené par le Royaume-Unis et les USA au début des années 1900.

2. Vu que le rapport rendu en 1904 par une commission d'enquête internationale, indépendante, la commission Edmond Janssens, composée principalement de magistrats, basée sur 4 mois d'investigations sur le terrain au Congo et l'audition de centaines de témoins, dont l'audition des congolais mutilés confirme la surexploitation forcée de la main-d'œuvre soit disant indigène qui avait pour résultat le vidage forcé des villages de leur population mâle.

3. Vu le manque coupable d'encadrement des représentants de Leopold II et son désintéressement complet des conditions de travail des congolais, n'ayant en tête que le seul rendement au mépris des droits de l'homme.

4. Vu le génocide commis entre 1884 et 1925 au cours duquel le Congo vit sa population diminuée de moitié soit de plus de 10nmillions de morts.

5. Vu que le Roi Leopold II de Belgique  avait connaissance du génocide en œuvre et qu'il en fut même a l'origine en privilégiant la rentabilité au mépris de tout respect humain.

6. Vu que des 1884, l'Etat belge fut associé a l'entreprise  de Leopold II au Congo qu'il soutint en volant différents textes au parlement.

7. Vu que le Roi, bien conscient de la réalité du génocide perpétré fit en sorte de détruire les documents accablants d'époque avant la fin de son règne.

8. Vu que le système d'exploitation inhumaine intensive et le travail forcé continuèrent a être d'application au sein du Congo-belge.

9. Vu les exactions et les souffrances subies par la population congolaise entre 1884 et 1960, date de l'indépendance du Congo.

Demande au gouvernement fédéral :

1. De reconnaitre le génocide perpétré dans l'Etat indépendant du Congo par le Roi Leopold II et ses représentants entre 1885 et 1908.

2. De condamner le régime du travail forcé mis en place durant cette période par le roi des belges.

3. De reconnaitre les crimes commis par la Belgique durant la colonisation de 80 ans.

4. De présenter des excuses officielles au nom du pays et de la famille royale a tous les congolais qui ont souffert ou ont perdu des proches au cours de cette sombre période;

5. D'abandonner les reflexes néo-colonialistes et d'opter pour une nouvelle collaboration entre nos 2 pays basée sur le respect mutuel et une meilleure éthique et poursuivant l'intérêt des 2 nations et non d'un pays au détriment de l'autre.

Extrait tiré du livre "BEBOUT" de Laurent Louis ex-député fédéral belge.

 

Bienvenu Massamba MP

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : diasporanabisomoko
  • : je diffuse l'actualite tant africaine qu'internationale.
  • Contact

Recherche

Www.topchretiens.com