Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2017 2 03 /01 /janvier /2017 12:15

Tels les naufragées dans une situation périlleuse en haute mer ou en d’autres eaux troubles par la suite de l’infortune qui les frappe ou qui frappe leur navire ou leur aéronef ou encore leur train c’est+a+dire une locomotive ou un citytrain; en effet la RDC est comparable a un train ou un navire en panne manquant un chauffeur compétent ou un commandant de bord ou un capitaine compétent car nous pouvons admettre que la RDC tergiverse, patauge sur des mers marécageuses, elle marche lentement mais quand elle aura ou bénéficiera des autoritees compétentes allant de la base jusqu’au sommet; elle pourrait ramasser et avaler tout sur son passage; elle est vraisemblable comparable a un sous-continent; en effet, les congolais se cherchent encore parce qu’ils ne voient pas encore d’horizon lointain prometteur car cela va faire près de 20 ans durant que ça continue de durer.

La diaspora congolaise autrement appellee la force ou puissance protectrice ou groupe des ressortissants congolais résidant a l’etranger ou encore communauté des congolais vivant a l’etranger de partout le monde est désormais en état d’alerte générale et maximale face aux enjeux de l’heure; a savoir comment s’organiser pour bien entrevoir la journée du 19 Décembre 2016 vers minuit heure locale ou tous les acteurs politiques doivent constater et observer le départ effectif de Kabila du pouvoir; fort garni de son préavis de 3 mois ainsi que de sa transition allant du 19 septembre 2016 au 19 Décembre 2016 a minuit précis. La mise en oeuvre du droit a l’autodétermination confère en effet au peuple congolais de disposer de lui=même et conformément a la constitution congolaise dans ses articles 52,56 et 57 qui disposent de ce qui suit : Article 52 Tous les Congolais ont droit à la paix et à la sécurité, tant sur le plan national qu'international. Aucun individu ou groupe d'individus ne peut utiliser une portion du territoire national comme base de départ d'activités subversives ou terroristes contre l'Etat congolais ou tout autre Etat. Article 56 Tout acte, tout accord, toute convention, tout arrangement ou tout autre fait, qui a pour conséquence de priver la nation, les personnes physiques ou morales de tout ou partie de leurs propres moyens d'existence tirés de leurs ressources ou de leurs richesses naturelles, sans préjudice des dispositions internationales sur les crimes économiques, est érigé en infraction de pillage punie par la loi. Article 57 Les actes visés à l'article précédent ainsi que leur tentative, quelles qu'en soient les modalités, s'ils sont le fait d'une personne investie d'autorité publique, sont punis comme infraction de haute trahison. c’est=a=dire que Kabila en partance du pouvoir ne doit pas faire venir des mercenaires d’outre=mer ou encore aller négocier avec la SADEC par le truchement de l’Angola pour faire venir d’autres troupes nullement inviter sur le territoire congolais en vue de son maintien au pouvoir par la force ou par defis au=dela du délai constitutionnel jusqu’en Avril 2018 autre que celles autorisées par la résolution 2277 a savoir les troupes de la Monusco notamment sa force d’intervention rapide qui est déjà sur le terrain, ou l’alimentation ou encore la prolifération des groupes armés entretenus par lui=même pour terroriser la population congolaise en lieu et place de la protéger. L’article 56 dit clair et net que le dialogue communément considéré comme monologue par la force ou grande puissance protectrice des congolais vivant au pays d’origine ( la diaspora congolaise) de continuer de priver la nation congolaise toute entière d’une alternance politique voulue en temps voulu c’est-a-dire dans le délai constitutionnel comme le veut bien l’esprit de la constitution en vigueur au pays d’origine; donc toute leur manœuvre dilatoire doit être considérée et érigée en infraction de pillage et de retardement punie par la loi. Et enfin l’article 57 qui entérine l’article 56 en spécifiant que la tentative des actions citées precedement quelles qu’en soient les modalités, les manières etc...etc...commis par un individu ou groupe d’individus investie d’autorite publique a savoir la présidence et le gouvernement sont ou seront passibles en infractions de haute trahison, donc en vertu des prérogatives mentionnées precedement, le peuple congolais doit reprendre possession de son imperium afin d’entrevoir son avenir et son futur clairement seul sans ingérence extérieure venant d’outre-mer; afin de faire prévaloir ses droits, le peuple congolais doit appliquer les articles 60 et 64 qui stipulent ce qui suit : Article 60 Le respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales consacrés dans la Constitution s'impose aux pouvoirs publics et à toute personne. Article 64 Tout Congolais a le devoir de faire échec à tout individu ou groupe d'individus qui prend le pouvoir par la force ou qui l'exerce en violation des dispositions de la présente Constitution. Toute tentative de renversement du régime constitutionnel constitue une infraction imprescriptible contre la nation et l'Etat. Elle est punie conformément à la loi.

afin de rétablir son droit de veto qu’il détient de manière perpétuelle.

A bon entendeur salut.....

 

Bienvenu Massamba MP

Partager cet article

Repost 0
Published by diasporanabisomoko.com
commenter cet article

commentaires