Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2015 2 29 /09 /septembre /2015 20:58

La traversée sur la rivière Ubangi est suspendue depuis samedi 26 septembre soir entre la ville congolaise de Zongo, dans l’extrême nord-ouest du Sud-Ubangi, et Bangui (RCA). A la base : des tirs d’armes automatiques et à l’arme lourde qui ont retenti jusque la nuit dernière à Bangui. Cette situation affecte la population locale, dont l’essentiel des produits de première nécessité, provient de la capitale centrafricaine.

Aucune pirogue de Zongo n’a traversé la rivière Ubangi pour la capitale centrafricaine dimanche. La même situation a été observée lundi, a confirmé Georges Akake, président de la Fédération des entreprises du Congo (Fec) à Zongo.

Les autorités sécuritaires de la ville ont déconseillé la population de traverser vers la capitale centrafricaine. En même temps, les opérateurs économiques eux-mêmes craignent les coups de feu qui retentissent sur la rive centrafricaine.

Cette situation affecte la ville de Zongo où, depuis deux jours, les habitants ne peuvent plus s’approvisionner en produits de première nécessité. Sur le marché local, la viande, le pain de qualité et d’autres friandises qui viennent de Bangui se raréfient. Le produit le plus rare sur le marché de Zongo reste la bière, précise le dirigeant local de la Fec. Avec la rupture de stock de la bière que fournit la Bralima à partir de Mbandaka, les gens ne consomment que celle qui vient de Bangui.

Les opérateurs économiques de Zongo n’ont pas non plus traversé la rivière pour aller vendre leurs produits agricoles à Bangui à la suite de cette situation volatile.

L’insécurité a fait monter les enchères. Le prix d’une bouteille est passé de 1000 (1,7 dollar américains) à 1 500 Francs CFA (2,55 dollars).

Partager cet article

Repost 0
Published by diasporanabisomoko.com
commenter cet article

commentaires