Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2015 5 12 /06 /juin /2015 13:25
Génocide en RDCongo : le Québec ouvre la brèche et les congolais se doivent de faire beaucoup du bruit !

La République Démocratique du Congo vit, depuis 1996, un génocide qui tarde encore à dire son nom. Pourtant les statistiques macabres des massacres perpétrés à travers les feuilletons des guerres de libération ou d’agression, les rébellions, les conflits armés interethniques, les safaris des forces négatives tant internes qu’externes, affichent un nombre de morts qui a déjà largement dépassé la barre de 5 millions. S’il faut risquer une comparaison avec le génocide tutsi de 1994, on peut affirmer que celui commis en territoire congolais en deux décennies.

Alors que le génocide congolais continue d’être évoqué du bout de lèvres tant à l’intérieur des frontières nationales qu’en dehors de celles-ci, l’Assemblée Nationale du Québec, au Canada, a décidé d’aller droit au but, en début de semaine, en qualifiant formellement de génocide la longue série des crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis et en train d’être commis en RDC. Ces parlementaires s’exprimant à plusieurs milliers de kilomètres du territoire congolais ne trouvent pas d’autre mot pour condamner une situation dramatique qui tend à tourner à la banalisation.

Vivement un Tribunal Pénal International pour la RDC

La montée au créneau des membres de l’Assemblée Nationale du Québecest perçue, par nombre d’observateurs, me une terrible brèche pratiquée dans le mur du silence érigé par des forces occultes sous le nez et la barbe des dirigeants et du peuple congolais. Même si l’écho de l’initiative des élus québécois n’a pas eu une longue portée, il est tombé dans les oreilles des millions de Congolais de la diaspora et ceux vivant dans la mère patrie comme une pressante interpellation qui exige une réponse urgente.

Des pétitions devraient en principe fuser des quatre coins du Congo pour obliger le Parlement et le gouvernement congolais à réfléchir à un lobbying devant sensibiliser la Communauté internationale sur la nécessité de la mise en place d’une juridiction indépendante chargée d’enquêter sur le génocide congolais et de juger les auteurs présumés d’authentiques crimes de guerre et crimes contre l’humanité enregistrés de 1996 à ce jour. A ce sujet, un Tribunal Pénal International pour la République Démocratique du Congo serait le bienvenu.

Il n’est pas normal que des millions des victimes congolaises des conflits armés et leurs familles ne puissent pas trouver, auprès de la justice internationale, la consolation morale de voir leurs bourreaux sévèrement punis, me c’est le cas pour les auteurs et commanditaires du génocide tutsi, dont certains continuent d’être jugés et traqués aux quatre coins du monde.

Plus le temps passe et plus grand apparaît le risque d’effacement des traces de leurs crimes par d’anciens et virtuels seigneurs de guerre, décideurs politiques, officiers militaires, combattants des groupes tant congolais, ougandais, rwandais, burundais et autres étroitement liés à la page noire de l’histoire du Congo démocratique depuis la guerre de l’AFDL (Alliance des Forces Démocratiques pour la Libération du Congo). L’Assemblée Nationale du Québec ayant agité la sonnette d’alarme, il est du devoir des Congolais, gouvernants et gouvernés, de ne pas laisser passer l’occasion de réveiller la communauté internationale au sujet de l’impératif de rendre justice à plus de 5 millions de Congolais effacés de la surface de la planète pour avoir eu le tort d’habiter la terre de leurs ancêtres au mauvais endroit et au mauvais moment.

Il serait scandaleux que le message venu du lointain Canada ne puisse pas trouver, en RDC, des relais nécessaires à la constitution d’un front commun ayant pour finalité de ne pas laisser le génocide congolais impuni. A l’image des autorités rwandaises, les autorités congolaises devraient faire le maximum de bruit pour que la voix du grand Congo soit entendue, sur ce sujet, dans les forums africains et internationaux.

Kimp

Partager cet article

Repost 0
Published by diasporanabisomoko.com
commenter cet article

commentaires