Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 avril 2015 1 13 /04 /avril /2015 16:11
Tshisekedi exige aussi une enquête internationale

«J’élève une vie et énergique protestation contre ces pratiques, condamne leur barbarie et exige la constitution urgente d’une commission d’enquête internationale, indépendante et crédible, pour que toute le lumière soit faite autour de cette macabre et véritable affaire d’Etat ». Telle est la réaction d’Etienne Tshisekedi, président de l’UDPS (Union pour la Démocratie et le Progrès), exprimée à partir de Bruxelles, où il séjourne depuis août 2014, pour des raisons médicales, à la suite de la découverte d’une fosse commune à Maluku, dans la banlieue Est de Kinshasa.

Il s’est dit consterné d’apprendre, à l’instar du peuple congolais et de la communauté internationale, « la découverte d’un charnier dans la commune de Maluku, où ont été ensevelis nuitamment et à la hâte le 19 mars dernier, plus de 421 corps de nos compatriotes morts dans des conditions qui restent à élucider ».

Tshisekedi soupçonne l’existence d’une industrie de la mort à Kinshasa chargée « d’ôter la vie à plusieurs de nos compatriotes dont le malheur est leur attachement à un Etat de droit démocratique, respectueux des droits humains et voué à la justice ainsi qu’au bonheur de tous ».

Compte tenu de ce qui précède, il exige que ceux qui seraient impliqués dans des exécutions extrajudiciaires et d’autres violations des droits de l’homme puissent répondre de leurs actes. Il en appelle à la prise de conscience universelle afin que la vérité soit connue sur ce qui s’est réellement passé à Maluku. Il termine en félicitant la population rurale de Maluku pour sa vigilance et sa promptitude à avoir alerté la Monusco sur l’existence d’une fosse commune qui paraissait cachée à l’ensemble de la communauté kinoise et nationale.

Partager cet article

Repost 0
Published by diasporanabisomoko.com
commenter cet article

commentaires